Archives mensuelles : décembre 2013

Noël à la caleta, Pâques à la favela

Un petit message bref et informatif depuis Ushuaia, où nous avons été rejoint par Marie et Ber.

Bonne synchro avec le message de Laure (en fait, je devais mettre en ligne hier soir, mais le local ferme la nuit et la lenteur du wifi conjuguee avec le froid a eu raison de moi vers 2h du matin… je vous passe les details, mais dans la bataille j’ai perdu les accents sur le clavier, donc pardon pour les orthgographes approximatives). Voici donc malgre l’adversite quelques photos du parc naturel de Torres del Paine, pour completer la description de Laure. Rappel du menu : une nuit en refuge et une promenade en bateau, observation de la faune locale et tests des capacités coupe-vent de nos vêtements.

Apres cette entree en matiere, une pause par Puerto Natales :

Et enfin la suite du programme apres avoir laisse Laure retourner a Puerto Natales. Comme explique dans son message precedent, ca se passe dans les canaux de Patagonie et leurs caletas, petites criques où nous mouillons le soir après avoir arrimé Da Boat à quelques arbres en plus de l’ancre, pour se proteger des coups de vent (le vent est une sorte de theme recurrent, par ici). Le but est Puerto Williams, porte de sortie du Chili pour aller à Ushuaia. Pour cela nous quittons le canal de Magellan pour le canal Cockburn (pour les poètes), et nous rejoignons un bref mais intense instant le Pacifique qui nous attendait là avec un bon vent contraire et de la houle qui auraient presque arrêté le bateau s’il y avait eu 5-10 noeuds de plus; au sud du 54è parallèle on fait pas toujours le malin. Puis nous poursuivons plein est et entrons dans la canal Beagle (en fait, il s’appelle ballenero dans sa partie occidentale), c’est plus simple avec le vent dans le dos et nous pouvons nous régaler devant la Cordillère Darwin que nous longeons par le sud. Le 24 s’annonce avec un fort vent et le 23 au soir, nous nous terrons dans une caleta pour passer le réveillon de Noël au calme. Durant la manoeuvre d’accrochage des cordes aux arbres environnants (comme dit plus haut, j’en vois qui ne suivent pas), Guillaume qui a l’instinct du chasseur en éveil repère des crabes depuis l’annexe. Trop tard pour la pêche, remise au lendemain, arfff. Le 24 donc, après une bonne grasse matinée, pêche au crabe, je suis aux fourneaux, et nous démarrons la veillée vers 14h. Après un hommage à Epic Meal Time (www.youtube.com/user/EpicMealTime) histoire de se caler l’estomac, nous enchaînons avec des plats plus raffinés, dont les deux crabes qui étaient d’humeur coopérative, par chance. Un grand merci pour le foie gras, champagne, les chocolats, décorations de noël, cartes de voeux et tutti, grâce à quoi ce Noël avait un goût agréable de chaumière française au milieu de la Patagonie.

Repus et reposés, ayant aussi laissé passer le coup de vent, nous cheminons vers Ushuaia, après une halte administrative à Puerto Williams. Encore quelques réparations à faire, en particulier le foc à démonter pour changer des tuyaux de l’enrouleur que Laure nous avait amenés. Descendre l’étai de foc (18 mètres de câble et de tuyaux d’alu trop flexibles pour tenir une quelconque forme) au milieu du vent à décorner les lamas, sur un ponton de lattes de bois espacées juste assez pour laisser passer toute sorte d’outils, ça ne paraissait pas gagné, mais c’est maintenant chose faite, avec un temps record d’un jour et demi (merci a Marie et Ber pour la main d’oeuvre). Nous enchainons donc, direction le cap Horn, yeehaa !

Bises et encore merci pour tout !

pour Da Boat, la Kisse

La Patagonie du Sud, en avant-première (14-22 décembre)

En attendant le carnet de bord détaillé de l’équipage, voici 2 albums photos de mon récent voyage :

– 2 jours de randonnée dans le parc national des Torres del Paine (album commenté en anglais)

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10152041691266141.1073741828.623966140&type=1&l=66824aa44a

– 5 jours de navigation dans les canaux vers le sud (album commenté en français)

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10152041741631141.1073741829.623966140&type=1&l=6930d34a05

Il y en a donc eu pour tous les goûts : montagne pour les adeptes du relief, fjords pour expérimenter la navigation par 67 noeuds de vent (!!) mais avec une houle très raisonnable, grandes plaines pour profiter des intenses couleurs de la région, balayée par les vents et la pluie ou écrasée de soleil. Les plus braves (Matthieu, Benjamin et moi-même) ont goûté l’eau des canaux : trempette à 8°, ça change du Pacifique côté polynésien…

Côté culinaire, le Chili nous régale : saumon fumé maison, grillades de boeuf, salades de tomates et coriandre, fromage de brebis… et du bon vin ! Que de bons produits que Matthieu sait, comme à son habitude, sublimer dans des recettes toujours inventives (omelette aux oignons, poivrons et riz), quelques fois expérimentales (sandwich de betteraves rouges et tomates gratiné au four), de temps en temps traditionnelles (choucroute alsacienne, désormais la meilleure choucroute que j’ai mangée, et surtout la seule que j’ai aimée !), souvent exotique (curry japonais)… Les encas tombent toujours à point pour nous consoler d’un temps froid et pluvieux, nous sortir de la torpeur de longues heures de navigation au moteur, ou tout simplement ravir nos papilles : foccacia,  gâteau poires-amandes, tasse de chocolat chaud à la Chartreuse, asperges vertes au lard, … Séjour 3 étoiles en pension complète en somme !

L’équipage se porte à merveille. Un peu de féminité à bord a parait-il quelque peu freiné les habitutes prises après plusieurs semaines passées en mer entre hommes : les chansons paillardes au petit-dèj ont été abandonnées (temporairement sans doute). J’ai laissé un Da Boat prêt à réveillonner : décorations aux fenêtres, crèche au dessus de la table à carte, champagne et foie gras au frigo, Saint-Nicolas en pain d’épice & marzipan dans les cales.

 

Da Boat est arrivé à Ushuaia le 27 décembre et s’apprête à passer le mythique Cap Horn : pas mal pour terminer 2013 !

La suite au prochain numéro…

Laure (First Lady)

Bien arrivés à Puerto Natales

Laure nous a rejoints et on se prépare pour aller crapahuter au parc naturel de Torres del Paine.

En attendant, c’est jour d’élection au Chili et, ce qui n’a rien à voir, on s’est fait des nouveaux copains juste avant de passer le golfe de Penas (le mot de passe est ‘daboat’) :

Et une autre vidéo pour vous faire découvrir les canaux patagoniens (le mot de passe est ‘daboat’) :

Plus de texte et de photos bientôt.

Matthieu

À Puerto Montt, Chili (27 novembre – 5 décembre)

Bien arrivé à Puerto Montt, le bateau nécessitait quelques réparations de routine et d’autres un peu plus techniques, à savoir remettre le radar en bon ordre de marche et réparer les bas haubans qui avaient eu la mauvaise idée de montrer des signes de faiblesse en fin de transpacifique. Bonne nouvelle, un spécialiste de radar est dans la Marina del Sur le jour de notre arrivée et trouve le problème rapidement, il « suffisait » de regraisser le moteur de l’espèce de rotor (désolé pour l’imprécision de mon vocabulaire, je ne suis pas spécialiste moi-même). Autre bon coup avec les haubans, une ferreteria locale nous trouve une solution à base de sertissage d’acier inox.

Pour fêter ces bonnes nouvelles et la fin de la traversée, changement de régime alimentaire : après le thon, le boeuf. Les fogons de Puerto Montt ont un goût particulier après 18 jours en mer, et les côtes de boeufs et autres chorizos valent tous les trésors de pirates en ces premiers jours de terre. C’était l’instant lyrique.

La suite peut se résumer à un parcours des différentes boutiques de la ville (un peu à la façon de la maison qui rend fou dans les douze travaux d’Astérix), option quincaillerie et bricolage, habillage avec chaussons en alpaga et peaux de souris (pas des vraies souris, hein) contre le froid, marchés et supermarchés pour la bouffe (ah, ici c’est la saison des fraises et des cerises en passant, désolé pour ceux qui sont en hiver…). Autre source de petits bonheurs quotidiens, des douches chaudes et internet avec une vitesse décente. Cela nous amène à aujourd’hui le 5 décembre, nouveau jour de départ, encore vers le sud, ses canaux et ses fjords. Da Boat s’est refait une beauté et est tout pimpant (il a même reçu une nouvelle porte sur le pont arrière), avec 2 mois de vivres au fond des cales, le plein de gasoil et d’eau, et on est tous les quatre en bonne forme.

 

À bientôt pour de nouvelles nouvelles.

Pour toute l’équipe, Matthieu

 

PS : toujours en cadeau bonus, quelques photos de la Cordillère, du côté d’Aguas Calientes, des sources chaudes naturelles à 100km au nord de Puerto Montt, avec la station de ski d’Antillanca sur son volcan, le Casablanca, une chouette balade