À Puerto Montt, Chili (27 novembre – 5 décembre)

Bien arrivé à Puerto Montt, le bateau nécessitait quelques réparations de routine et d’autres un peu plus techniques, à savoir remettre le radar en bon ordre de marche et réparer les bas haubans qui avaient eu la mauvaise idée de montrer des signes de faiblesse en fin de transpacifique. Bonne nouvelle, un spécialiste de radar est dans la Marina del Sur le jour de notre arrivée et trouve le problème rapidement, il « suffisait » de regraisser le moteur de l’espèce de rotor (désolé pour l’imprécision de mon vocabulaire, je ne suis pas spécialiste moi-même). Autre bon coup avec les haubans, une ferreteria locale nous trouve une solution à base de sertissage d’acier inox.

Pour fêter ces bonnes nouvelles et la fin de la traversée, changement de régime alimentaire : après le thon, le boeuf. Les fogons de Puerto Montt ont un goût particulier après 18 jours en mer, et les côtes de boeufs et autres chorizos valent tous les trésors de pirates en ces premiers jours de terre. C’était l’instant lyrique.

La suite peut se résumer à un parcours des différentes boutiques de la ville (un peu à la façon de la maison qui rend fou dans les douze travaux d’Astérix), option quincaillerie et bricolage, habillage avec chaussons en alpaga et peaux de souris (pas des vraies souris, hein) contre le froid, marchés et supermarchés pour la bouffe (ah, ici c’est la saison des fraises et des cerises en passant, désolé pour ceux qui sont en hiver…). Autre source de petits bonheurs quotidiens, des douches chaudes et internet avec une vitesse décente. Cela nous amène à aujourd’hui le 5 décembre, nouveau jour de départ, encore vers le sud, ses canaux et ses fjords. Da Boat s’est refait une beauté et est tout pimpant (il a même reçu une nouvelle porte sur le pont arrière), avec 2 mois de vivres au fond des cales, le plein de gasoil et d’eau, et on est tous les quatre en bonne forme.

 

À bientôt pour de nouvelles nouvelles.

Pour toute l’équipe, Matthieu

 

PS : toujours en cadeau bonus, quelques photos de la Cordillère, du côté d’Aguas Calientes, des sources chaudes naturelles à 100km au nord de Puerto Montt, avec la station de ski d’Antillanca sur son volcan, le Casablanca, une chouette balade

2 réflexions au sujet de « À Puerto Montt, Chili (27 novembre – 5 décembre) »

  1. bussac

    JOYEUX NOEL A L’ÉQUIPAGE A FOND LA FORME !!!!
    Pensées du Vercors où le vent souffle fort et nous vole la neige…
    Des bises parfumées au feu de bois,
    Loïc & Nelly

    Répondre

Laisser un commentaire