Archives de catégorie : Transat

Terre ! Terre !

Lou à la Barre

Un Bateau, « Da Boat », l’Océan parcouru presque d’un seul bord mais autant de traversées différentes que d’équipiers embarqués. Tout autant de façons de la raconter.

Samedi 9 Mars 2013, il y a plus de 3 semaines, le mot « Terre » réveillait l’équipage plein d’espoir mais je fus pour ma part presque aussitôt frappé par une forme certaine de nostalgie.

Bien sûr, « l’exploit » accompli, la promesse d’une bière plus fraîche que la plus fraîche de tes… et l’occasion de rappeler à notre souvenir tant d’anecdotes, pêches miraculeuses, avaries diverses mettant à l’épreuve le matériel et parfois plus encore le moral de l’équipage ( un Spi déchiré et une hélice perdue en arrivant au port nous offrant une manœuvre des plus acrobatique comme pour nous rappeler que nous n’étions pas encore arrivés ). La joie d’entendre les voix de nos proches et de lire vos derniers messages dont nous avions été privés à mi-chemin. Bien sûr, LA Caraïbe et ses promesses de sable blanc, de sa mer bleu turquoise et si poissonneuse qu’il suffirait de se pencher pour en récolter les fruits, de volcans et de leurs sources d’eau chaudes. Bien sûr, bien sûr.

Loin de moi, loin de nous, l’idée de se plaindre mais bientôt déjà, l’Amiral et sa fille, la soeur du capitaine, Marie pour les intimes, s’envoleront direction Paris, sous la neige, inimaginable par ici. La fin d’une traversée, la fin d’une époque.

Bientôt oui, notre équipage héroïque prendrait sa forme « définitive » et ses airs d’équipage de « merdeux de 35 ans » en attendant d’embarquer de nouveaux équipiers lors d’une prochaine escale.

Bientôt oui, et pour moi quel bonheur, Lou et sa mère nous rejoindraient pour une semaine au Pays des Cocotiers.

La suite, Sainte Lucie, La Martinique et toujours plus de photos… dans le prochain épisode.

 

Transat : Vendredi 8 mars

Nous voilà à moins d’une journée de notre atterrissage. Les vents son faibles, et nous louvoyons pour attraper le moindre souffle d’air. Ambiance lascive, entre baignades et manœuvres. Ces derniers jours, alors que nos besoins caloriques fondent sous le soleil, les apports prennent un style plus vosgien: pâtes, boites, etc… Toute vitamine et aliment frais est célébré.
Pour nous divertir, de la lecture, des dauphins qui annoncent la terre qui se rapproche, encore des baleines, beaucoup de poissons volants. Toutes nos lignes ont été arrachées par des monstres marins, car nous sommes passés au dessus des « hauts fonds » de la dorsale médio-atlantique (de -4500m environ, on passe a -560m). Vus que ces contemplations, baignades et couchers de soleil nous laissent du temps libre, Marie et Guillaume ont fabriqué leurs propres leurres et hameçons (avec des crochets IKEA). Tous arrachés en longeant un casier perdu, probablement recolonisé en une oasis flottante par les monstres sus-cités.
Sainte Lucie sera notre première île, nous délaissons Barbados (plus proche mais pas très intéressante).
Déjà 3 semaines que nous vivons dans ces quelques mètres carrés, étonnamment bien. Pas de clash à la loft story, gentiment soudés par nos activités.
D’ici, nous vous envoyons notre affection.
À bientôt sur les ondes.

Capitaine

Position : N13.57 W58.54